Indonésie
Créez votre voyage
    Région de Batur, qui abrite les Bali Aga
    Région de Batur, qui abrite les Bali Aga

    Les Bali Aga, Balinais des origines

    Les origines des Bali Aga remonteraient aux premiers occupants de Bali. Ces communautés ont conservé des coutumes antérieures à l’influence javanaise, et donc bien différentes du reste des habitants de l’île.


    Par exemple, elles ne brûlent pas leurs morts et ne suivent pas le système des castes. Elles sont gouvernées par un conseil, au sein duquel le rang dépend de l’ancienneté. Les villages étaient traditionnellement organisés autour du bale agung (hall du village), centre de la vie de la communauté, avec des rues parallèles où s’alignent des maisons au toit couvert de bardeaux de bambou. Vous verrez encore cette organisation dans certains villages.


    Le reste des Balinais les considère comme les Balinais des origines et les gardiens de la montagne - demeure des dieux -, entraînant un mélange de condescendance et de respect.

    Où rencontrer des Bali Aga ?

    Il existe à Bali une centaine de communautés bali aga, situées principalement dans les montagnes du Nord et de l’Est. Une cinquantaine d’entre elles se trouvent dans la région de Batur.


    Dans l’Est :


    Dans la région de Candidasa, la communauté bali aga de Tenganan est celle qui a le plus maintenu ses traditions… Mais c’est aussi celle qui sait le mieux les vendre, avec des boutiques lucratives pour touristes (petits paniers tressés en fougère, textiles colorés, et autre petit artisanat) !


    La meilleure façon de la découvrir est de passer un ou plusieurs jours avec ses habitants, grâce au tourisme communautaire. Avec les villageois, vous comprendrez leurs us et coutumes originaux, visiterez la forêt-jardin, découvrirez les techniques de teintures naturelles, de tissage du geringsing ou celle de l’écriture sur feuille de palmier. Une belle plongée dans un autre aspect de la culture balinaise !

    Attention, les tour opérateurs du reste de l’île ont tendance à « exploiter le filon » de cette communauté sans la connaître, les retombées financières pour les bali aga étant minimes…


    Sur la route entre Candidasa et Amlapura, les villages de Bugbug, Timbrah, Asak, Bungaya et Bedandem, même s’ils ne sont pas aussi typiques que Tenganan, ont conservé une part de la culture ancestrale de Bali. Il vaut la peine de prendre le temps d’explorer leurs rues paisibles.


    À l’est du lac Batur, la communauté bali aga de Trunyan est célèbre pour sa coutume de laisser les corps se décomposer sous un banian sacré, avant de les déposer à même le sol du cimetière. Cette pratique unique attire de nombreux touristes, et les habitants de Trunyan ont su saisir cette manne financière. Vous y trouverez des mendiants très insistants. Une étape qui n’est donc pas indispensable, mieux vaut explorer les autres villages, restés plus authentiques.


    Dans le Nord :


    Dans les environs de Tejakula, la communauté bali aga de Sembiran mérite une promenade. Les petites rues sont bordées de murs de pierres sèches et de nombreux temples. À la fin de la journée, vous verrez toutes les générations assises sur les porches des maisons ou sous les grands arbres, tout sourires pour les rares visiteurs.


    Lors d’une excursion à pieds ou en scooter au-dessus de Banjar, vous croiserez Pedawa, un village bali aga qui a conservé certaines traditions ancestrales. Vous y découvrirez les maisons traditionnelles et la fabrication du sucre de palmier. Un peu plus loin, le village de Tigawasa est également le prétexte pour une belle balade.

    Vous souhaitez composer votre voyage sur mesure ?
    Créez votre voyage
    Voyage en direct

    Recevez un devis gratuit sous 48 heures.

    Exemples de voyages à personnaliser